<juin 2017>
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
3456789

Camping Municipal de Xonrupt-Longemer

Label Famille Plus

Xonrupt hier

Une loi du 22 octobre 1919 dispose que le territoire de la commune de Gérardmer est divisé en deux communes dont les chefs-lieux sont fixés à Gérardmer et à Xonrupt. La commune de Xonrupt vole donc de ses propres ailes à dater du 23 octobre 1919, la population est alors de 809 habitants.

Évolution de la population de Xonrupt-Longemer

Malgré la rude période de la guerre qui réduit le nombre de Xonrupéens à 465, la commune compte aujourd'hui 1557 âmes et continue tranquillement son évolution.

Evolution heureuse et menée avec le souci de voir cohabiter harmonieusement l'industrie, le tourisme, l'artisanat, tout en respectant les traditions, l'environnement et la propriété.

Si les constructions prolifèrent, la nature garde ses droits puisque la forêt elle aussi prend de l'extension. A l’activité essentiellement agricole se sont ajoutés l’industrie du bois, le textile à la fin du 19ème siècle, le tourisme entre les 2 guerres et plus récemment la petite mécanique.

Ethymologie

Xonrupt

En patois, un "hhon" ou "chon" est une planche de la périphérie du tronc d'un arbre scié seulement sur une face, et un "ru" ou "rupt" est un ruisseau. Xonrupt signifierait donc "planche de bois sur un ruisseau", en pensant aux ponts de bois qui jadis permettaient le passage d'une rive à l'autre de la Vologne.

Retournemer

Retournemer fut longtemps, avant l'ouverture de la route des crêtes, "le lac d'où l'on revient sur ses pas" faute de pouvoir franchir les montagnes.

Longemer

Ce nom signifierait quant à lui "la longue mer".

Noms ancestraux

Un bulletin paroissial datant de 1935 relate les noms suivants : Marchal, Bertrand, Guery, Bonne, Cuny, Parmentier, Leroy, Thomas, Aubert, Defranoux, Mathis, Peduzzi, Tisserant, Valentin, Michel, Didier, Martin, Lambert, Thimont, Viry, Morel, Lalevée, Pierrat...

Bribes d'histoires

  • 3000 av J.C. : un chasseur du néolithique perd une hache en pierre polie sur les bords du lac de Longemer. Retrouvée par M. Pierre Michel en 1959, elle est conservée à l’école.
  • Un peu après 800 : passage de Charlemagne d’où apparition de lieux-dits (cascade, pierre Charlemagne) et naissance de légendes dont celle du brochet du lac pêché par l’empereur et remis à l’eau avec une clochette autour du cou. De nos jours, par de beaux soirs d’été, en écoutant bien… on l’entend encore tinter...
  • Sur la rive gauche du lac de Longemer se trouve la butte "Bilon". Un ermite du même nom, officier du duc Gérard d’Alsace, las des fastes de la cour s'y retire pour faire pénitence. Il habite ce lieu vers le milieu du 11éme siècle. Sa sépulture fut découverte le 7 novembre 1961. On retrouva alors les ossements de l'ermite Bilon, une chaine à la taille.
  • 1285 : premier acte officiel qui mentionne Longemer.
  • En 1792, le lac de Longemer, qui appartient aux abbesses de Remiremont, est vendu comme bien national. En 1845, il appartient à une famille vosgienne qui perçoit alors un droit de péage pour l'accès. Il est racheté par la commune sous Paul MARTIN, Maire de Xonrupt en 1956.
  • Chacun connait l'appellation "Perle des Vosges" pour citer la Vallée des Lacs mais pourquoi? Il semblerait que jadis, des perles produites par des moules de rivière, pêchées dans la Vologne, étaient très recherchées par les élégantes de l'époque. On en fit même des colliers offerts aux filles de Louis XV de passage en Lorraine.
  • En 1858, Napoléon III qui doit se rendre à La Schlucht trouve une voie difficilement carrossable. Il fait donc aménager la route nationale 417, et creuser le tunnel de la roche du Diable. A noter que les travaux sont suspendus 2 ans, pendant la campagne d'Italie.
  • Le chemin de fer arrivant à Gérardmer donna l'idée à l'ingénieur Henri GUTTON de créer un tramway pour favoriser l'essor touristique de la vallée en prolongeant la ligne de Gérardmer à Xonrupt en 1897. Les travaux se prolongèrent jusqu'à relier La Schlucht, à l'époque frontière allemande.